TurquieVision
Fouilltes de Sagalassos

Turquie Sur MesureTURQUIE SUR MESURETurquie en Liberte
Pourquoi la Turquie

Avec son histoire de plus de 10 000 ans, près de 80 millions d'habitants dans un territoire grand comme une fois et demie la France, ses vastes plaines ou ses sommets dépassant les 5000 m d'altitude, ses magnifiques plages de sable fin ou ses falaises abruptes, la Turquie d'aujourd'hui, terre de contrastes, est devenue non seulement l'un des plus beaux pays du monde, des plus diversifiés, des plus dynamiques, des plus étonnants...
mais aussi l'un des plus envoûtants et des plus séduisants.

C'est un pays de passionnés et de passions à découvrir quel que soit le style de voyage que vous appréciez !

Aux mélomanes et aficionados du théâtre ou du cinéma, la Turquie dévoile un florilège de grands festivals internationaux musicaux, cinématographiques et culturels qui ont lieu partout en Turquie: du jazz à la musique classique, en passant par la techno, le blues, le folk... sans oublier le Festival du Film de l'Orange d'Or à Antalya, les Nuits des étoiles du Fort de Rumeli (dans un site exceptionnel, non loin du Bosphore), ou encore le Festival d'Opéra et de Ballet d'Aspendos (dans l'un des plus beaux amphithéâtres du monde).

Et pour ceux qui veulent non seulement écouter mais aussi danser sur les bords du Bosphore ou les pieds dans l'eau de la Mer Egée, les plus beaux endroits de Turquie leur offriront des lieux de prédilection le plus souvent uniques au monde.

Aux actifs et passionnés de sport, la Turquie propose dans des lieux exceptionnels mille et un territoires d'aventure et de frissons comme le Marathon International d'Istanbul, seule course au monde (et seul jour de l'année) qui permet de passer à pied d'Asie en Europe en quelques pas et au-dessus du Bosphore;
le ski alpin à Uludag près de Bursa ou à Kartalkaya, entre Ankara et l'antique Byzance, Istanbul; le golf sur la riviera turque, entre Mer Méditerranée et Monts du Taurus; les randonnées en raquettes, à pied ou à cheval en Cappadoce, lieu naturel unique au monde, inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO; des vols en parapente au-dessus de l'une des plus belles plages du monde, Oludeniz; des plongées dans les eaux bleues de l'Egée qui recèlent une myriade de trésors engloutis et une faune sousmarine exceptionnelle...
A ceux qui préfèrent le calme et la détente, la Turquie permet des séjours en toute quiétude sur les rives de la Mer Egée, dans des hôtels perchés sur des falaises, où seuls le vent et le chant des oiseaux ou des insectes perturberont l'atmosphère apaisante de ces lieux ; dans des hôtels thermaux avec spa, parmi les meilleurs du monde qui sauront faire oublier aux voyageurs tout le stress et le tracas de la vie quotidienne pour repartir du bon pied; ou encore dans d'anciens monastères en Cappadoce ou en Mer Noire pour ceux que la vie en ascète intéresserait, le temps d'un séjour ou pour plus longtemps...

A ceux pour qui la découverte culinaire est un plaisir, la Turquie propose une tradition culinaire extrêmement réputée et reconnue comme étant la troisième du monde après la chinoise et la française (dans l'ordre que vous préférez). La cuisine turque, héritage ottoman, est un mélange des saveurs asiatiques, orientales et méditerranéennes. Les migrations des Turcs de l'Asie Centrale vers l'Anatolie au cours des siècles ont enrichi cette cuisine qui est aujourd'hui l'une des plus riches du monde. Des entrées aux desserts, ce sont des centaines de recettes qui peuvent succéder les unes aux autres, avec des influences d'Asie Centrale, d'Arabie, de Grèce, d'Italie... et de bien plus loin encore. La cuisine turque reflète tant son histoire de plusieurs siècles, les différentes civilisations qui sont passées sur ses terres que l'originalité et la maîtrise de dizaines de générations de cuisinières émérites.

Aux amateurs d'histoire et d'archéologie, un tel patrimoine historique se découvre donc dans vos assiettes, dans les quartiers historiques réputés, dans les musées aussi... Oui, mais pas seulement, car la Turquie se découvre parfois aussi au détour d'un chemin, dans un lieu inattendu et surprenant qui va vous révéler mille et une richesses, parfois bien plus que d'autres sites connus depuis des centaines d'années. Des lieux comme Göbeklitepe et Sagalassos...

Sans oublier bien entendu les 11 sites historiques et archéologiques qui sont inscrits aujourd'hui sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO... Ce n'est pas un hasard que l'Anatolie ait été baptisée le berceau des civilisations... A vous de découvrir les mystères cachés depuis des milliers d'années...

La Cuisine Turque:

"Au carrefour de l’Europe et de l’Asie, à l’ouest de l’Iran, en Haute Mésopotamie aux confins extrêmes du Moyen-Orient et au bord de la Méditerranée et de la Mer Egée, la situation géographique de la Turquie présente des facettes diverses extrêmement riches."



Après avoir brassé leurs coutumes et leurs traditions de souche chamaniste avec les Chinois, les Indiens et les Iraniens, le peuple turc se retrouve au XI ème siècle aux portes de l'Asie Mineure, berceau et lieu de passage de plusieurs civilisations tels les Hittites, les Louvites, les Hurrites et les Scythes. Les Turcs s'imprègnent aussi de la civilisation occidentale composée par les Phéniciens, les Grecs, les Romains et les Byzantins et la malaxe avec l'influence musulmane, mélangeant ainsi le savoir-faire oriental et occidental.

C'est ainsi que la cuisine turque est composée d'une synthèse particulièrement étoffée. Au coeur des influences arméniennes, juives, kurdes, circassiennes, arabes, russes, balkaniques et grecques, Istanbul demeure le centre gastronomique du pays avec certaines spécialités que l'on ne retrouve que dans l'ancienne capitale ottomane.
Un tour de Turquie permet d'établir un inventaire à la Prévert des spécificités culinaires de chaque région. Que ce soit au marché, chez l'habitant ou dans les différents types de restaurants, les odeurs, couleurs et variétés des épices utilisés dans la cuisine traditionnelle sont omniprésents.

Sur la côte égéenne, les "zeytinyagli", mets préparés à l'huile d'olive sont à l'honneur et dégustés en entrées.

Les poissons ont aussi une place de choix tout comme les différentes herbes récoltées dans l'arrière-pays et utilisées pour composer des salades et plats aux saveurs originales.

Le raki, alcool traditionnel à base d'anis, accompagne habituellement ces délices.

Sur la côte méditerranée, les produits de la pêche s'offrent à vos papilles mais se mêlent également aux différents plats de kebap régionaux tels l'Adana.

En Anatolie Centrale, grenier à blé de la Turquie, les spécialités sont composées essentiellement à base de produits céréaliers utilisés comme accompagnements mais aussi pour réaliser les pâtes de divers "farcis" au fromage, à la viande ou aux légumes tels les börek et pide mais aussi les "manti", espèces de raviolis souvent farcis à la viande, nappés d'une sauce au yaourt et à l'ail.

La viande d'agneau intervient également comme composant de choix dans l'élaboration de plats délicieux tel le "tandir" ou le "firin kebabi' offrant un fondant dû à une cuisson prolongée plusieurs heures.

Les légumes produits également en abondance dans cette région permettent la réalisation de "çorba" (soupes) et plats aux goûts particuliers.

La région de Gaziantep est une des trois les plus réputées en matière de gastronomie turque. Qu'il s'agisse des "meze", ces petits plats froids ou chauds servis en abondance, ou des variétés infinies de kebap et plats de viande souvent relevés, c'est une symphonie de saveurs qui est proposée ici pour le plus grand bonheur des amateurs.

Bien entendu, le repas s'achèvera toujours avec un dessert à base de pistache ou avec un "kunefe", spécialité faite à base d'une pâte de cheveux d'ange et de fromage passés au four.

Un peu plus bas vers le Sud- Ouest, à la frontière de la Syrie se trouve un autre haut-lieu de la gastronomie, Hatay et ses environs. Les influences ici viennent de la proche voisine mais également de l'importance de la communauté syriaque. C'est l'occasion de découvrir des plats uniques et raffinés.

Dans l'Est de la Turquie, région d'altitude aux hivers rigoureux, les plats sont souvent réalisés à base de farine mais également de fromage et de laitage.

En remontant vers la Mer Noire, on découvre les différentes variétés de fritures et poissons servis de différentes façons mais également des plats à base de légumes tels le chou ou des spécialités au fromage qui en font des plats consistants pour ces régions où le travail à l'extérieur nécessite une alimentation riche.

En revenant vers Istanbul, une autre haute gastronomie s'impose à Bursa, patrie de l"iskender kebab", ces fines lamelles de viande servies avec du yaourt et arrosées de beurre clarifié relevé de piment.

Les lieux de restauration sont divers et variés, allant des "lokanta" offrant un assortiment de plats comme à la maison aux "meyhane", les fameuses tavernes où des musiciens viennent aussi vous divertir, en passant par les restaurants de poisson ou les "köfteci", chacun y trouvera son compte en fonction de ses envies et de sa bourse.

Qu'il s'agisse de n'importe quelle partie du pays, le "çay" - thé - originaire de la région de Rize en Mer Noire orientale, est servi tout au long de la journée.

Le café turc fait également partie de la culture du pays et vous permettra peut-être, après l'avoir dégusté, de découvrir votre avenir grâce aux talents d'une "falci", la liseuse de marc de café. Afiyet olsun ! Que tout cela vous fasse du bien !

TurquieVision vous propose...

"Lorsque vous faites un voyage en Turquie, vous goûtez des plats de la cuisine turque actuelle qui est en fait un héritage de la gastronomie Ottomane, riche et raffinée. Certains de ces plats sont incontournables. Nous avons donc fait un choix parmi les plus connus et les plus populaires que nous vous ferons déguster lors de nos circuits."



Quand on parle de cuisine turque, il vient à l'esprit d'un Occidental tous ces petits restaurants de "Kebab" que l'on trouve partout en Europe et qui, malheureusement, sont loin de représenter les meilleurs exemples de la gastronomie turquie.

"Kebab" signifie "viande grillée". On le retrouve dans le plat vedette "Döner Kebab" ou dans les grillades épicées telles que le "Adana Kebab", "Urfa Kebab" etc.. Cependant cette dénomination peut être trompeuse car il existe des plats cuisinés avec de la viande que l'on appelle également "Kebab" comme vous allez le constater. Le "Döner Kebab" dont la traduction est le "Kebab tournant", est une agglomération de viande coupée en tranches de quelques millimètres d’épaisseur puis empilée sur une broche verticale qui tourne devant un feu de charbon de bois et, une fois cuite, découpée verticalement en fines lamelles. Il en existe plusieurs variétés servies avec de la sauce tomate, du yaourt, du "pide" (pain turc plat) etc...

En Turquie, le plus connu est le "Iskender Kebab" que nous vous ferons déguster dans un grand restaurant spécialisé à Ankara. Toujours dans la catégorie des "Kebab", nous pouvons citer les "Adana Kebab" et "Urfa Kebab" qui sont les grandes spécialités de la cuisine du Sud-Est de la Turquie. Ce sont des brochettes plates et épaisses à base de viande de mouton hachée et épicée et qui sont grillées au feu de charbon de bois. Vous aurez l'occasion de goûter plusieurs variétés de ces "Kebab" lors du dernier dîner de votre circuit, à Istanbul.

Parmi les "Kebab" en plats cuisinés, le meilleur est sans conteste le "Begendili Kebab": il se présente sous forme de petits morceaux de viande de veau cuits dans une sauce tomate et servis sur un lit d'aubergines grillées au feu de bois puis épluchées et réduites en purée avant d'être mélangées avec une sauce béchamel et du fromage. Nous vous l'avons réservé pour le dîner de l'hôtel Kalehan à Selcuk.

Un autre plat très original est le "Testi Kebab" qui est une specialité d'Anatolie Centrale. Ce plat tient sa particularité dans son mode de cuisson: de la viande de veau est mijotée avec un fruit de saison et d'autres ingrédients dans une cruche en terre cuite fermée.
Afin de pouvoir servir ce plat, le cuisinier doit casser le goulot de la cruche qui garde toute la saveur des aliments,
même durant la cuisson à haute temperature. Ce spectacle culinaire est prévu au déjeuner durant la visite de la Cappadoce.

Les aubergines occupent une place privilégiée dans la cuisine turque. Surtout en été, il est difficile d'imaginer un repas sans aubergine et sans pastèque.
De plus, en période estivale les tomates, les concombres, le fromage blanc, le yaourt ainsi que les légumes frits servis avec de la sauce tomate ou de la sauce au yaourt sont les habitués d'une table traditionnelle.

Le plat le plus populaire à base d'aubergine est sans aucun doute le "Karniyarik": il s'agit d'aubergines entières fendues dans le sens de la longueur que l'on a faites revenir dans de l'huile d'olive puis farcies avec de la viande hachée cuisinée avec oignon, tomate et poivron. Un "Karniyarik" se déguste généralement accompagné d'un riz pilaf aux tomates, et d'un "cacik" qui est composé de yaourt au concombre et à la menthe. Vous les goûterez au cours du déjeuner du jour de la visite d'Ephèse.

Un autre plat d'aubergine préparé avec de l'huile d'olive mais qui, lui, se mange froid comme tous les plats de la cuisine turque appelés "Zeytinyagli" est le "Imam bayildi": les aubergines entières fendues dans le sens de la longueur que l'on a faites revenir dans de l'huile d'olive sont cette fois-ci farcies avec oignon, ail, persil, tomate et poivron. Une saveur légère et délicieuse, idéale pour un repas d'été. Il est réservé pour le diner à Sagalassos .
Lors du même déjeuner à Istanbul, vous découvrirez les "Börek" et les
"Kadin Budu Köfte": les "Börek" sont des pâtes feuilletées fourrées avec du fromage, des épinards, de la viande hachée ou encore avec des pommes de terre, puis cuites dans la friture ou au four. Vous trouverez de nombreuses variétés de "Börek" tout au long de votre voyage car la farine de blé est un aliment de base pour les Turcs.

La cuisine turque comporte des noms de plats très évocateurs comme le doigt du vizir "Vezir Parmagi", le nid d'hirondelle "Bulbul Yuvasi", Le nombril de femme "Kadin Göbegi" ou encore le köfte (boulette de viande) appelé cuisse de femme "Kadin Budu Köfte".
On pourrait en citer beaucoup d'autres. Les "Kadin Budu Köfte" sont des boulettes de viande et riz, enrobées de chapelure puis frites. Ils sont tellement bons et légers que l'on peut en mangers plusieurs sans s'en rendre compte.
Il est rare de voyager en Turquie sans manger de "Dolma" (les farcis). Ce sont soit des légumes farcis à la viande et en sauce qui se mangent chauds en plat principal, soit des légumes farcis à base de riz, pignons de pin, raisins secs, oignons et divers épices, cuits à l'huile d'olive et qui se mangent froids en entrée. Les "Dolma" peuvent être réalisés avec des tomates, poivrons, courgettes et aubergines ou encore avec des feuilles de vigne, de chou et de blette dans lesquelles la farce est enroulée.

Lors de votre diner à Sagalassos , en plus des "Kadin Budu Köfte" vous aurez également l'occasion de goûter des "Dolma" farcis à la viande. Par contre lors de votre passage à Ephèse, un délicieux plat de "Dolma" à l'huile d'olive vous sera servi en entrée.

Bien entendu ce que nous citons ici, sans parler des pâtisseries et autres desserts, ne représente qu'un petit éventail des spécialités qu'offre la cuisine turque que vous découvrirez lors de votre voyage en Turquie avec TurquieVision.

A vous maintenant de choisir parmi la multitude de circuits que nous vous proposons dans cette brochure, afin de découvrir au mieux les saveurs d'Anatolie.

Turquie Web GuideL'agenda CulturelGalerie VidéoBlogGalerie Vidéo
Louez votre Goelette
Brochure 2017
Espace Presse
Copyright © 2006-2016 TurquieVision.com. Tous Droits Réservés.